Share the Music!

The Recordist (dossier)

Découvrez l’Album “The Recordist”

Un disque entièrement dédié au piano solo

Après 2 albums de chansons françaises, Raphaël Angelini revient à ses premières amours avec un disque entièrement consacré au piano solo, « The Recordist ». L’album est le résultat de 20 ans de recherche sur la matière sonore et la technique pianistique. Véritable bulle de fraîcheur musicale, le disque contient des morceaux de Scarlatti, Chopin, Joplin ainsi qu’onze compositions originales écrites par Raphaël Angelini durant sa jeunesse.

Produit et enregistré par l’artiste

Raphaël Angelini souhaitait travailler de manière indépendante et autonome, fidèle à l’esprit de son label associatif. Même s’il s’agissait d’un travail titanesque, l’artiste belge a donc réalisé et finalisé l’album lui-même, sans aucune intervention extérieure. Ce disque constitue sans doute l’une des premières tentatives du genre car traditionnellement, le pianiste est toujours accompagné d’un ingénieur du son et d’un technicien-accordeur.

Photo : Alessandro Bevilacqua

Anti-virtuose et anti-système

Raphaël Angelini se pose comme alternative au monde élitiste de la musique « classique » en se définissant comme un pianiste populaire, anti-virtuose et anti-système. En privilégiant l’émotion à la démonstration, l’artiste belge cherche plutôt à rassembler un public très diversifié autour de la musique de piano. Il estime que la spontanéité, la simplicité et l’improvisation sont au cœur de l’enregistrement musical. Il considère d’ailleurs la partition comme une œuvre en évolution perpétuelle, rien ne se perd mais tout se transforme !

Un disque à vocation thérapeutique

Le piano sur lequel joue l’artiste a été finement restauré par l’artisan-technicien Laurent Mondy. Des cordes Paulello de très haute technologie y ont été montées afin de privilégier la clarté et l’intelligibilité de son. Ce piano retransmet fidèlement les résonances harmoniques et assure un parfait équilibre entre sons aigus, médium et graves. Raphaël Angelini, adepte du « tempo giusto », refuse tout excès de vitesse afin que le disque puisse être écouté en séance de médiation, d’auto-hypnose ou de ressourcement spirituel. Il vise également des publics spécifiques comme les écoles, les prisons ou les hôpitaux dans lesquels la musique pourrait être utilisée à des fins pédagogiques ou thérapeutiques. 

PHOTOS LIBRES DE DROIT POUR VOS ARTICLES (JPEG)

Téléchargez le dossier de presse au format PDF

error: Content is protected !!